Retour

L’IoT pour qui pour quoi ?

Applications de nouvelle génération 18/03/2015 Scala Dream Team

Beaucoup d’entreprises ont du mal à comprendre le concept de l’Internet des Objets (ou objets connectés, aussi surnommé IoT) et de quelle manière cela pourrait influer sur leur quotidien, voire sur leur modèle commercial. Dans un article paru récemment, Phil Skipper de Vodafone donne une vue opérationnelle de l’IoT, que je me suis efforcé de traduire et synthétiser.

L’IoT est la plus importante tendance de croissance des marchés actuels. Le Gartner prédit que le volume financier généré pourrait apporter plus de 10 Milliards d’euros à l’économie globale d’ici 2023.

D’où les questions que tout le monde se pose : que signifie concrètement l’IoT, est-ce pertinent pour mon entreprise et comment en faire un modèle économique ?

Les objets connectés et la notion Machine-to-machine

Le terme IoT est souvent utilisé pour évoquer la notion de Machine-to-machine (M2M), ou comment connecter des dispositifs divers sur Internet, les transformant en « objets intelligents » afin de les utiliser ensembles pour créer de nouvelles représentations (ensembles de vues logiques), de nouvelles applications et solutions qui peuvent radicalement transformer notre façon de vivre et de travailler.

Dans sa plus simple expression, l’IoT connecte n’importe quel type de dispositif : un capteur, un défibrillateur, un distributeur automatique ou une voiture à Internet. La connexion peut être réalisée par un bon nombre de méthode de communication (GSM, Bluetooth, câble, Wi-Fi, radio, ..). Une fois le système connecté, il envoie et reçoit des données qui peuvent être agrégées, analysées et utilisées pour une variété de besoins, tout en disposant par exemple d’informations sur la localisation de l’objet ou en mesurant des données de son environnement (température, consommation électrique, déplacement, ..)

Quel bénéfice tirer de l’Internet des Objets ?

Alors pourquoi l’Internet des Objets devient si soudainement important ? Et quelle industrie peut en tirer bénéfice ?

Il semble qu’il y ait trois secteurs majeurs dans l’adoption de l’IoT : l’électronique grand public, l’énergie et les entreprises et pour finir : l’automobile.

L’électronique grand public a été le premier domaine à adopter l’IoT avec plus de 70% du marché actuel et une réelle stratégie pour améliorer l’expérience utilisateur autour des objets connectés tels que les thermostats et les appareils domestiques. Il est par exemple maintenant aisément possible d’activer à distance depuis son téléphone le chauffage ou la climatisation de son domicile, de piloter son lave-vaisselle ou sa chaine stéréo.

Paradoxalement, bien que les premières implémentations de l’IoT aient concerné les entreprises, ces dernières ont pris du retard dans l’adoption des systèmes basés sur des objets connectés.

Il est donc facilement prévisible que ce secteur représente pour elles les plus intéressantes opportunités pour des usages innovants, tout simplement en opérant une transition de leurs modèles commerciaux actuels afin de les orienter vers des services en ligne.

De son côté, le secteur automobile continue sa marche en avant dans le domaine des objets connectés. Les consommateurs sont de plus en plus demandeurs de services dans leurs véhicules, services avec lesquels ils se sont très vite familiarisés. Cela n’a pris que très peu de temps pour qu’un dispositif réservé aux seules voitures de luxe ne soit déployé en série (ou dès les premières options) sur presque tous les modèles.

Le secteur automobile tout entier est concerné, et nous devrions voir d’ici les prochains mois de nouveaux dispositifs ou services en lignes, non seulement pour les nouveaux véhicules mais aussi pour les accessoires et les conducteurs.

Tous les métiers sont impactés par l’IoT

Pendant que ces trois secteurs mènent la charge, la bonne nouvelle est que tous les secteurs d’activité peuvent (et pourront) tirer profit de l’IoT. Pour commencer, tous les métiers devraient se poser la question :

“Est-ce que la technologie du Machine-to-Machine peut me permettre d’améliorer les processus internes et ma relation client ?”

Si une réponse positive apparait, alors il est nécessaire d’en faire une orientation stratégique et de maximiser son retour sur investissement en y affectant budgets et ressources, avant que ce ne soit la concurrence qui y pense.

L’internet des Objets n’a donc rien de mystérieux pour les entreprises. Les opportunités sont claires, le marché est en plein essor, et les capacités de mise en œuvre sont bien développées.

Chez Scala, nous accompagnons déjà beaucoup de clients, depuis la stratégie jusqu’à la mise en oeuvre, dans la “connexion de leurs métiers”. Et nous développons en interne des “Labs” qui nous permettent de mener des projets pilotes, par exemple avec la réalité augmentée. Pour nous, “Objets connectés” ne signifie plus du tout “science-fiction”, mais bel et bien “gains de productivité” ! Vous voulez concrétiser cette transformation numérique dans votre entreprise ?
Rencontrons-nous !

Avatar auteur
Écrit par ,
Consultants Scala
Ça vous a plu ? Faites tourner !

À lire aussi

say hello !

un projet ? des infos ? un devis ?

on est partout.

Amiens
Scala Amiens

7 rue de l’Ile Mystérieuse

80440 Boves Amiens
Lyon
Scala Lyon

Parc du Crecy, 12 rue Claude Chappe

69370 Saint Didier au Mont d’Or Lyon
Marseille - Siège social
Scala Marseille

11 avenue André Roussin
Immeuble Grand Ecran

13 016 Marseille
+33 (0)4 91 46 84 60
Paris
Scala Paris

8 Rue Euler

75 008 Paris
+33 (0)1 56 68 77 80
Tunis – Tunisie
Scala Tunisie

Rue du Lac Biwa, Immeuble Fraj
3ème étage, Lac 1,
Les Berges du Lac

1053 Tunis – Tunisie
+216 71 657 451
Et même Londres, Bruxelles, NY, Montréal et Casablanca.Voir carte.

on recrute !

Venez voir toutes nos offres ici.

contact
le blog