Retour

Le Sprint Design : la collaboration pluridisciplinaire au service de l’innovation

La marque à l'ère numérique 3/09/2018 Maud Poulard

Maud, consultante en communication chez Scala, nous parle du Sprint Design : un moyen de générer plus de créativité, d’innovation, de technicité et d’attractivité commerciale en passant par un travail d’équipe collaboratif et pluridisciplinaire où chacun apporte sa pierre à l’édifice.

D’où vient le terme de Sprint Design ? En quoi le design peut-il être stratégique ?

Le sprint design a été lancé par les équipes de Google Ventures en 2014. Ce modèle de travail a ensuite été théorisé par Jake Knapp, Design Partner chez Google Ventures, dans son livre « Sprint: How to Solve Big Problems and Test New Ideas in Just Five Days ». Le principe du Sprint Design est de créer une expérience collective pour répondre à une problématique soulevée par l’entreprise en un temps très court.

La notion de design englobe à la fois le « dessin » et le « dessein ». Il s’agit donc de conception à l’état pur. On ne parle pas du design uniquement en termes graphique mais bien véritablement de stratégie : l’objectif est de répondre aux besoins de la marque tout en restant en phase avec ceux de l’utilisateur final. En effet, il faut rappeler que le Sprint Design est avant tout centré sur l’utilisateur B2C ou B2B. Celui-ci doit être placé au centre de la réflexion puisque le but est de lui apporter un service.

Enfin, l’idée du mot « Sprint » est de concevoir un maximum de choses en un minimum de temps et de la manière la plus pertinente qu’il soit puisque le projet rassemble toutes les parties prenantes de l’entreprise.

Sprint Design - Illustration 1

Quels sont les enjeux et les objectifs auxquels peut répondre le Sprint Design ? Quelle entreprise peut envisager d’organiser ce type de workshop ?

Comme déjà expliqué l’objectif du Sprint Design est de répondre à un besoin de la marque en plaçant l’utilisateur au cœur du projet. A cela s’ajoute la notion d’innovation.

En effet, le Sprint est un travail collaboratif qui rassemble des personnes d’horizons différents qui vont chacune nourrir la créativité et l’innovation grâce à leurs propres manières de penser, leurs inspirations, leurs veilles et leurs réflexions. Il s’agit d’un véritable brainstorming, un brassage d’idées dont le but commun est de servir la marque et l’utilisateur.

Par conséquent, n’importe quelle structure peut envisager d’organiser un Sprint Design. De la start-up à la grande entreprise le principe reste le même : il s’agit de constituer une équipe en mode projet rassemblant toutes les facettes de l’entreprise : la direction générale, l’équipe commerciale, les créas,les développeurs, etc… La pluralité des compétences que nous avons chez Scala nous permet également de faire intervenir certains profils qui pourraient être manquants en interne dans des petites entreprises.

Le Sprint Design est en fait véritablement un mode de pensée, une méthodologie de travail collaborative et pluridisciplinaire qui peut s’appliquer à tout type d’entreprises qui souhaiteraient répondre de manière efficace à une problématique particulière. Après, pour les grandes entreprises, le Sprint Design peut également être un moyen efficace de fédérer les équipes en décloisonnant les différents services et en impliquant au même instant les différents acteurs du projet. Souvent, cette émulation interne existe déjà dans les start-ups et l’information circule sans problème.

Sprint Design - Illustration 2

Comment s’organise un sprint design ? Quelle est la méthodologie et quelles sont les étapes de ce projet ?

Jour 1 – Immersion : Toutes les parties prenantes, y compris les acteurs stratégiques et les décideurs de l’entreprise sont présents. Cette journée permet de réaliser le brief, de comprendre les objectifs visés, de rappeler l’orientation de la marque etc… pour valider le « dessein » du Sprint. Nous organisons ensuite des jeux de rôles « persona » en binôme pour permettre à chaque participant de se placer concrètement dans la peau d’un utilisateur.

Jour 2 – Exploration et décision : Séance de brainstorming et d’exploration (benchmark) en deux groupes puis restitution et sélection des meilleures idées. La stratégie commune est validée et nous construisons à storyboarder en reprenant les besoins utilisateurs identifiés pendant les jeux de rôle.

Jour 3 – Conception / prototypage : Nous organisons des ateliers spécifiques, en fonction des expertises de chacun, afin de mettre en œuvre l’orientation du projet validé la veille. Par exemple, les directeurs artistiques vont s’occuper de la partie graphique et ergonomique ; les équipes marketing et commerciale vont travailler sur le positionnement de l’offre, les cibles et l’offre prix ; les développeurs / chefs de projets vont se charger de la rédaction des spécifications fonctionnelles et des cahiers des charges techniques… La restitution en fin de journée permet à chaque groupe de présenter ses avancées et d’ajuster éventuellement certains points ou de les nourrir d’autres idées.

Jour 4 et 5 – Tests : Les derniers jours du Sprint Design servent à tester toute la partie conception auprès d’utilisateurs tests (en interne ou parmi un échantillon de clients). Suite à ces tests, le projet peut-être légèrement revu puis, une fois validé, il sera développé par le client.

Qui participe au workshop ?

Afin que le Sprint Design soit efficace et pertinent, il faut rassembler des personnes d’univers et d’expertises métier différents. Nous devons obtenir une équipe pluridisciplinaire aux compétences complémentaires d’une dizaine de personnes avec « des cerveaux gauches et des cerveaux droits » c’est-à-dire à la fois créatifs et techniques/fonctionnels. Par exemple des représentants des services communication, marketing, commerciale, des DA ou designer produit, des UX design, des chefs de projet, des développeurs techniques… Néanmoins il faut quand même que toutes ces personnes aient une capacité de conceptualisation, de vision globale et qu’elles parviennent à se projeter facilement.

Il faut également garder à l’esprit que, pendant le Sprint, les éventuels niveaux hiérarchiques seront gommés entre les participants afin que tout le monde puisse apporter sa pierre à l’édifice et nourrir les idées des uns et des autres.

L’atout Scala est d’avoir tous ces profils en interne si le client a besoin d’aide sur certains points spécifiques (direction artistique, UX designer, développeur…). En revanche, la partie commerciale, marketing et éventuellement DSI doit venir de l’entreprise. Les participants internes permettent d’avoir une bonne connaissance de la marque et du secteur alors que les experts Scala permettent justement d’élargir la vision du projet vers ce qui peut être fait dans d’autres secteurs. Notre consultant en marque anime le Sprint afin de pousser plus loin la réflexion, de permettre aux participants de ne pas rester cloisonnés dans leurs fonctions et de brainstormer plus facilement tout en étant garant de la stratégie de la marque.

Sprint Design - Illustration 3

Quels sont les livrables attendus suite au Sprint Design ?

Cela dépend fortement du type de projet. Par exemple, pour une application ou un site web, le livrable suite au Sprint Design sera une mini-plateforme de marque, avec le positionnement, la cible, l’offre de service, éventuellement du naming (proposition de noms), mais aussi une ébauche d’arborescence, de zoning et même des maquettes (Marvel).

Après cela, le client a tous les éléments pour tester et lancer réellement le projet si les tests sont concluants. Le Sprint Design permet de poser les fondations du projet.

Peux-tu nous citer un exemple de Sprint Design organisé pour un client Scala ?

Nous avons récemment mené un Sprint Design pour Orange dont le but était d’inventer une nouvelle expérience digitale pour l’une de leurs marques. Ce projet a créé une vraie émulation au sein de l’équipe qui a plébiscité la méthodologie en interne. Ils étaient ravis des livrables suite à nos 3 jours de travail intenses et studieux mais dans un esprit convivial. Je pense que la méthodologie Sprint Design est très porteuse en termes de créativité et d’innovation.

Votre atelier a permis de nous faire gagner des semaines de réflexion « classique » ! Le ROI est très important au regard du budget investi. Nos N+1 ont également été très impressionnés par le rendu, la qualité du travail mais aussi par le fait qu’outre les maquettes, nous avions aussi toute la doc technique, le discours marketing, etc…

Yann Delmare

Directeur Artistique / Correspondant innovation chez Orange

Maud Poulard
Écrit par ,
Consultante marque
Ça vous a plu ? Faites tourner !

À lire aussi

say hello !

un projet ? des infos ? un devis ?

on est partout.

Marseille - Siège social
Scala Marseille

11 avenue André Roussin
Immeuble Grand Ecran

13 016 Marseille
+33 (0)4 91 46 84 60
Paris
Scala Paris

8 Rue Euler

75 008 Paris
+33 (0)1 56 68 77 80
Tarascon
Scala Tarascon

18 bis rue Edouard Millaud

13 150 Tarascon
+33 (0)4 91 46 84 60
Tunis – Tunisie
Scala Tunisie

Rue du Lac Biwa, Immeuble Fraj
3ème étage, Lac 1,
Les Berges du Lac

1053 Tunis – Tunisie
+216 71 657 451
Et même Londres, Bruxelles, NY, Montréal et Casablanca.Voir carte.

on recrute !

Venez voir toutes nos offres ici.

contact
le blog