Retour

Les tendances du Webdesign en 2017

La marque à l'ère numérique 15/02/2017 Elise Gavet

En 2016 de grandes lignes directrices ont laissé entrevoir de quoi 2017 sera fait. Aucune certitude encore mais de sérieuses pistes, notamment concernant l’utilisateur, encore et toujours au centre de l’interface.

Pour 2017, les tendances web poursuivent le chemin de la fluidité et de la praticité des tendances de 2016. L’objectif prioritaire est d’améliorer l’expérience utilisateur avec des interfaces facilement compréhensibles et visuellement agréables. Attendons-nous donc encore à voir en 2017 des design propres et épurés et des layouts minimalistes basés sur le système de Grids.

L’influence du material design

Graphiquement parlant, le flat design est plus que jamais de mise mais évolue, en étant influencé par le Material Design notamment. Certaines interfaces continuent à jouer sur les ombres et les couches pour créer de la profondeur. Sans revenir aux origines ultra détaillée du style bien heureusement (oufff ! Nous voilà rassuré).

Google a sorti en 2014 Material Design reposant sur 3 idées :

  • les principes classiques d’une bonne conception,
  • l’innovation visuelle,
  • les possibilité technologiques et scientifiques.

Le mouvement, qui renforce l’expérience utilisateur, est ici considéré comme le moteur principal du Material design.

Beaucoup de boutiques en ligne ont déjà adopté les mises en page type card-like layouts et les animations / transitions responsive (central dans le Material design), et tout ceci va continuer en 2017.

 

Le Minimalisme & les typos

Le design est de plus en plus minimaliste propre, classe, chic avec un gros travail autour de la lumière, des ombres, des textures et des formes pour donner un peu plus de profondeur aux pages.  Peu d’éléments graphiques, uniquement la typo pour dessiner les traits du design

La typographie est aujourd’hui utilisée pour mettre l’image en scène et réciproquement

typographie
typographie

Le CSS3 et les bibliothèques de polices en ligne (Google Fonts, Typekit, … ), ont libéré la typographie. On a assisté à un retour des classiques : polices script ou style typographique international dont les grilles ont été adaptées pour le web

Serif ou sans, la typo peut aussi se substituer à l’image. Les polices sans serif, sobres et modernes ont toujours la cote. Souvent rondes, minimales ou géométriques. De nombreux sites ne choisissent qu’une ou deux polices, en jouant avec la déclinaison des tailles, des graisses ou des couleurs.

La typo est aussi un vecteur visuel puissant, capable de créer de la personnalité, d’évoquer l’émotion et de définir le ton. Comme les résolutions de nos écrans deviennent plus nettes et plus grandes, la typo devient plus facile à lire à l’écran. Alors repoussons les limites de la typographie !

La vidéo est reine

On dit qu’une image vaut mille mots, mais une vidéo n’en vaudrait elle pas 10 fois plus ? Sachant qu’il y a 24 images par secondes, ce qui ferait 24000 mots par secondes … On est d’accord, ça fait beaucoup de mots 😉

La Vidéo, qui n’est pas nouvelle, est un moyen polyvalent, utile pour la narration, le marketing. Elle a plusieurs avantages par rapport à la photographie traditionnelle. Lorsque l’imagerie statique est plate et immobile, la vidéo est, elle, dynamique, en utilisant son et mouvement pour faire appel aux sens et retenir l’attention plus longtemps. Une image en mouvement sur une page retient instantanément l’attention des utilisateurs, en les attirant., en les captivant (ça me fait un peu penser aux feux d’artifices, tout simplement subjugué par les couleurs et les mouvements « ooohhhh la belle blue »)

Cette infographie de Hubspot suggère que d’ici 2018, 79% du trafic Internet viendra des vidéos et que 50% du trafic mobile est d’ores et déjà basé sur la vidéo.

La vidéo est déjà très utilisée, mais c’est une tendance qui devrait se poursuivre encore plus jusqu’à ce qu’elle domine complètement le web et tout le contenu en ligne.

Encore plus d’accent sur les animations

L’animation a longtemps joué un rôle important dans nos interfaces numériques, et il n’y a aucune raison de penser ça va s’arrêter en 2017. Elles vont devenir à la fois plus importantes et plus raffinées.

Les animations sont de plus en plus subtiles naturelles et fluides. Elles sont de toutes formes, tailles et styles, et peuvent toutes servir à des fins différentes. Les animations peuvent aller de minuscules chargement qui divertissent l’utilisateur en attendant que le contenu se charge, à un état de « vol stationnaire » intéressant utilisé comme un dispositif de UX pour montrer un utilisateur qu’ils planant au-dessus d’un lien.

Les animations peuvent également être utilisées pour le scrolling, la navigation ou être utilisées comme le point focal de l’ensemble du site.

De plus en plus de sites et services mettront en place de plus en plus d’animation pour améliorer encore plus l’expérience de l’utilisateur.

Mobile First

Le « mobile first » n’est pas un concept nouveau pour 2017, mais nous nous attendons à voir plus de sites qui prennent une approche plus réfléchie dans la présentation de leur contenu aux écrans plus petits, la conception mobile plutôt que la conception desktop.

En 2016, chose incroyable, mais pas tant que ça, les consultations web sur mobile ont dépassé celles sur desktop au niveau mondial (source : blog du modérateur):

  • 48% sur mobile
  • 47% sur desktop
  • 5% sur tablette

Par contre, en France la tendance n’en est pas encore là :

  • 70% desktop
  • 24% sur mobile
  • 6% sur tablette

Nous avons tous nos téléphones greffés au bout des doigts, ils font parties intégrantes de notre corps maintenant. C’est pourquoi de plus en plus de marques adoptent le Mobile First.

mobile first

En Bref …

En somme rien de très nouveau, à priori, mais une confirmation des tendances 2016 et encore plus d’effet « WAOW » pour 2017 ! « Waow Amazing Waow » ! Qui n’aime pas l’effet « WAOW », c’est ce que nous retenons lorsque nous surfons et parcourrons cette immensité de sources de données auxquelles nous avons accès.

Mais il ne faudra pas oublier qu’en plus du webdesign, le côté UI/UX avec la réalité virtuelle (VR) et les interfaces conversationnelles vont continuer à bousculer et à modifier nos métiers…

Les relations entre les développeurs front End et les désigner vont être de plus en plus étroites et importantes et pourquoi pas commencer à travailler en relations avec des coaches, des psychologues pour en apprendre encore plus sur les comportements des internautes ?

 

 

 

  • Sources :

https://www.zazzlemedia.co.uk/blog/digital-design-trends/

http://www.webdesignertrends.com/2017/01/tendances-webdesign-2017/

https://webflow.com/blog/18-web-design-trends-for-2017

Avatar auteur
Écrit par ,
Ça vous a plu ? Faites tourner !

À lire aussi

say hello !

un projet ? des infos ? un devis ?

on est partout.

Marseille - Siège social
Scala Marseille

11 avenue André Roussin
Immeuble Grand Ecran

13 016 Marseille
+33 (0)4 91 46 84 60
Paris
Scala Paris

8 Rue Euler

75 008 Paris
+33 (0)1 56 68 77 80
Tarascon
Scala Tarascon

18 bis rue Edouard Millaud

13 150 Tarascon
+33 (0)4 91 46 84 60
Tunis – Tunisie
Scala Tunisie

Rue du Lac Biwa, Immeuble Fraj
3ème étage, Lac 1,
Les Berges du Lac

1053 Tunis – Tunisie
+216 71 657 451
Et même Londres, Bruxelles, NY, Montréal et Casablanca.Voir carte.

on recrute !

Venez voir toutes nos offres ici.

contact
le blog